Category Archives: Festival 2015

Critique : 11 minutes

11 minutes est un long métrage polonais réalisé par Jerzi Skolimowski en septembre 2015. Il s’agit selon moi d’un très bon film. J’ai tout d’abord beaucoup aimé que les personnages soient très nombreux. On observe par exemple des religieuses, une actrice, un vendeur de Hot dogs… On ne peut à mon avis pas s’attacher à tous les personnages, mais j’ai énormément apprécié celui de l’actrice que j’ai trouvée belle et élégante : tout au long du film, j’espérais qu’elle sorte des griffes du réalisateur qui cherche à profiter d’elle.

Ce film fonctionne comme un puzzle, plusieurs intrigues sont esquissées mais restent à l’état d’ébauche. De ce fait, le spectateur se sent perdu, d’autant que le dénouement n’apporte pas la pièce qui illuminerait le tout. Mais c’est cela que j’apprécie, j’aime cet esprit mystérieux.

Quand au titre, il rappelle le nombre de protagonistes et le nombre de minutes qui leur sont accordées mais c’est aussi un clin d’oeil à l’attentat du 11 septembre 2001.

Par contre, je n’ai pas apprécié l’alternance entre musique forte, puissante et silences.J’ai trouvé en revanche ingénieux de faire des séquences filmées avec des web-cam, des portables… C’est très original.

11 minutes est un film que je reverrai avec plaisir et peut-être que j’achèterai en DVD.

Charles Pradier

Valentin Hadjadj, music composer of April and the Extraordinary World’s soundtrack

The Film School Village invites young producers and directors graduating from the most prestigious European film schools to present their first feature project to the Coproduction Village’s professionals. The event’s goal is to reveal future talents, promote communication between schools and offer students a first access to the market.

This year, five young film composers are also invited to meet the filmmakers in order to initiate collaboration.

Last year, in the context of these meetings the composer Valentin Hadjadj met Jean Pierre Arquié from JP Agency. A meeting that led him to compose the music for the animated film  April and the Extraordinary World by Christian Franck Einci Desmares with among others the voices of Marion Cotillard, Jean Rochefort, Olivier Gourmet and Marc-André Grondin.

This is an adventure film set in a steampunk uchronial universe (fictional reconstruction of history). French comic illustrator Jacques Tardi designed the universe. Last June, the film received the Cristal for Best Feature at Annecy Animation Film Festival.

For this 7th edition, Valentin Hadjadj will animate a music masterclass on Wednesday, December 16th, from 2PM to 4PM.

Valentin Hadjadj, le compositeur de la bande son d’Avril et le Monde truqué

Le Village des Ecoles invite des jeunes producteurs et réalisateurs diplômés des plus prestigieuses écoles de cinéma européennes aux Arcs pour présenter leur projet de premier long métrage aux professionnels du Village des Coproductions. L’objectif de l’événement est de révéler les futurs talents, de favoriser la communication entre les écoles, et d’offrir aux étudiants un premier accès au marché.

Cette année, cinq jeunes compositeurs de musique de films sont également invités à participer pour rencontrer les réalisateurs dans le but d’initier une collaboration.

L’an dernier, dans le cadre de ces rencontres le compositeur Valentin Hadjadj a rencontré Jean Pierre Arquié de JP Agency. Une rencontre qui l’amène à composer la musique du film d’animation Avril et le Monde truqué de Franck Einci et Christian Desmares avec entre autres les voix de Marion Cotillard, Jean Rochefort, Olivier Gourmet et Marc-André Grondin.

Il s’agit d’un film d’aventure se déroulant dans un univers steampunk uchronique (reconstruction fictive de l’Histoire, telle qu’elle aurait pu se produire). L’univers est conçu par le dessinateur et scénariste de bande dessinée français Jacques Tardi. Le film a reçu en Juin dernier le Cristal du Meilleur long métrage au Festival du Film d’Animation d’Annecy.

Pour cette 7ème édition, Valentin Hadjadj vient animer une masterclass musique le mercredi 16 décembre de 14 à 16h.

Sunday Film Debate: The White Knights

Like social cinema masters Ken Loach and the Dardenne brothers, Belgian director Joachim Lafosse was inspired by the Zoe’s Ark scandal to direct The White Knights and raise questions on the relevance of humanitarian aid.

The film will be screened on Sunday, December 14th at 2PM at le Cœur d’Or cinema. On this occasion, Sylvie Pialat (producer of Les films du Worso), Sylvie Brunel (former President of Action against Hunger) and Véronique Auger (chief editor of the show “Avenue de l’Europe” on France 3) will be present to animate and moderate the debate.

The White Knights recounts the path of an NGO president who convinced French families that want to adopt, to fund an orphan exfiltration operation in an African country devastated by war. However to succeed, he has to persuade his African interlocutors that he will build an orphanage and provide these young victims of war with a future, concealing as such the ultimate goal of the expedition…

Topics likely to be discussed are corruption, dictatorship of emotions and the right of interference.

Indeed, does one not decide too lightly on what is best for others?

Why do we not ask the locals?

What is the role of an NGO?

Zoom sur les Work-in-Progress

Depuis 5 ans, le Festival organise une matinée de Work-In-Progress dans le cadre des événements professionnels.

Les Work-in-Progress permettent à des réalisateurs de trouver un financement ou un distributeur pour leur film encore inachevé (en phase de tournage ou de post-production).

Pour trouver les partenaires, les réalisateurs présentent des extraits de leurs films pour convaincre les personnes présentes d’investir. Au total, 10 films des quatre coins de l’Europe sont montrés. S’en suit une rencontre avec de potentiels agents de vente, des financiers, des festivals et des distributeurs.

Cette année, la sélection concoctée par Frédéric Boyer, le directeur artistique a une coloration très féminine puisque huit des dix films sont réalisés par des femmes : la Grecque Elina Psikou, la Belge Fien Troch, l’Italienne Irene Dioniso, la Suissesse Anja Kofmel, la Polonaise Alina Skrzeszewska, la Croate Hana Jusic, la Géorgienne Mariam Khatchvani et l’Afghane Shahrbanoo Sadat. Les accompagnent le Roumain Daniel Sandu et le Norvégien Jonas Matzow Gulbrandsen.  Le programme comprend cinq premiers longs métrages et deux documentaires (dont un animé).

Les Work-in-Progress sont l’occasion rêvée pour les réalisateurs de faire des rencontres qui se révèlent souvent être fructueuses. Par exemple, Béliers de  Grímur Hákonarson et Sparrows de Rúnar Rúnarsson sont devenus respectivement les vainqueurs d’Un Certain Regard et à San Sebastian.